signature charte 2016Signer ou ne pas signer, telle était la question à laquelle nous consacrons un article entier : « Nous signons la nouvelle charte parce que ... et bien que ... »
Autant dire que nous avons hésité et qu'il s'en est fallu de peu !
Nous comprenons donc parfaitement les associations aux cotés desquelles nous avons travaillé et qui finalement décident de ne pas signer.

À ce sujet, il nous semblerait parfaitement anormal que des associations soient écartées des débats sous prétexte qu'elles ne sont pas (ou plus) titulaires, ou qu'elles n'ont pas signé la nouvelle charte.
Ces associations représentent des riverains qui, de part leur situation géographique, sont eux-aussi exposés aux nuisances de l'aéroport de Bron et qui ont le droit d'être représentés aux réunions consacrées à surveiller et réduire ces nuisances.

Lors de la CCE du 18 mai 2015, son président Monsieur Denis Bruel, Secrétaire Général Adjoint de la Préfecture du Rhône et Sous-Préfet de l'Arrondissement de Lyon, disait :

« Chaque association est évidemment légitime à porter sa parole et ses spécificités. »
puis :
« Je n'ai pas d'opposition à ce que les représentants suppléants assistent à la réunion (de CCE). En revanche, cela veut dire qu'il faudra se discipliner dans la façon dont les prises de parole seront organisées afin d'être efficace et de ne pas faire durer trop en longueur nos réunions. »

Par ailleurs la charte prévoit, non seulement des comités de suivi, mais aussi « des comités techniques se réunissant sur un sujet demandant des approfondissements en présence d'un représentant de chaque association et de chaque commune siégeant en CCE. »
Plus loin, elle précise :  « des intervenants non-membres pourront être invités, selon les besoins et avec l'accord du président de séance. »

Le comité de suivi de la charte sert à observer si la charte est appliquée et si elle est efficace.
Comment pourrait-il se priver d'associations dont les adhérents sont exposés aux nuisances de l'aéroport et qui, au fil des réunions passées, ont acquis des compétences en matière de réduction des nuisances aériennes ?

Il semblerait également anormal d'écarter des débats les nouvelles associations qui pourraient se créer, alors que les textes prévoient de les inviter. C'est bien ce qui s'est passé jusqu'ici, aussi bien en groupes de travail depuis l'élaboration de la charte de 2011 que lors des réunions de CCE.

Cet article contient du contenu réservé aux adhérents MARIBA que vous ne pouvez pas visualiser!

Si vous êtes adhérent de MARIBA, avez-vous renouvelé le paiement de vos frais d'inscription annuelle (5€)?
Si oui, cliquez sur "Nous Contacter" et demandez-nous de mettre à jour votre statut. Vous pourrez bientot accéder au contenu protégé!

Si vous n'êtes pas encore adhérent MARIBA et souhaitez le devenir, vous pouvez remplir ce formulaire d'adhésion.

  • Aucun commentaire trouvé