Les projets qui pourraient aggraver les nuisances aériennes et la surexploitation de l'aéroport de Bron

Ce qui ne se dit pas en France sur l'aéroport de Bron. Traductions ...

e190 bron business airline

De nombreux communiqués de presses circulent à l'étranger à propos du salon France Air Expo.
Voici quelques morceaux choisis, traduits et joyeusement commentés par nos soins ...

By Richard Burton, 1821-1890 [Public domain], via Wikimedia CommonsL'article paru le 6 décembre sur AINonline n'a rien de surprenant : l'aéroport Lyon-Bron est prêt à sacrifier le sommeil des habitants de l'Est du Grand-Lyon sur l'autel de la rentabilité.
Aujourd'hui, il tente d'ailleurs d'utiliser la nouvelle charte pour l'environnement de l'aéroport de Bron afin de rendre légitime son plan marketing "Aéroport ouvert 24h/24".
Les nuisances sonores nocturnes perturbent le sommeil et elles impactent directement la santé des habitants. De nombreuses études l'ont démontré, notamment dans le rapport n°3592 enregistré à l'assemblée nationale Française.
Si aucune mesure ne venait garantir rapidement que l'aviation d'affaires de nuit ne pourra pas augmenter au-delà d'une limite suffisamment  basse, il est fort probable que TOUTES les associations de défense des riverains s'accorderont très vite pour demander l'interdiction pure et simple des vols d'affaires de nuits, autres que les vols sanitaires.
La prochaine Commission Consultative de l'Environnement approche à grands-pas. C'est à cette occasion que la nouvelle charte sera ou ne sera pas acceptée (et éventuellement cosignée par les élus et les associations).
Il devient URGENT que l'aéroport concède un geste d'apaisement sur le sujet extrêmement sensible des vols de nuit.

Lire l'article complet traduit en français : "Lyon Bron cherche à attirer les jets du Moyen-Orient" (réservé aux adhérents MARIBA)

Troppa Girolamo (attributed) Allegoria dell’ Astronomia

Cette enquête a énormément mobilisé, comme en ont témoigné plusieurs articles de presse, et comme le souligne le rapport du commissaire-enquêteur, désormais public, que vous pouvez consulter sur le site de la préfecture du Rhône:

D'après ces conclusions, pendant le mois d'enquête sur les villes concernées, 2.390 personnes se sont manifestées, émettant 21.263 observations!
Dans ce contexte, le commissaire enquêteur a formulé un avis favorable au PEB, accompagné de recommandations :

Un Plan d'Exposition au Bruit (PEB) est fait de 3 à 4 zones concentriques, appelées A, B, C et D en commençant par la plus bruyante.
Les zones A et B ne concernent que la zone aéroportuaire et une zone agricole, voire artisanale.
Le plan actuel date de 1977, juste après l'ouverture de Lyon-Saint Exupéry. Il n'englobait aucune zone résidentielle à Bron.
Le projet de PEB proposé à l'enquête publique en septembre et octobre 2013 comporte une zone C élargie et une nouvelle zone, la zone D, très étendue.

Article paru dans FBO Profile, courant 2013. La revue imprimée d'AIN online rapporte les propos du nouveau directeur Didier Pianelli; extrait traduit:

[...]le gros avantage de Lyon-Bron est son autorisation à accueillir des vols de nuit.
« Nous n'avons pas de plages horaires, et nous sommes ouverts tous les jours de 6h 30 à 22h 30, dit Pianelli. Et les vols de nuit sont parfaitement possibles, [...]

Extraits traduits de l'article publié le 21 mai 2013 sur AINonline :

L'Aéroport de Lyon Bron, dans le sud la France (stand 664), à environ 70 miles au sud-ouest de Genève, a connu une croissance de 7,5 % dans le trafic de l'aviation d'affaires au cours des trois premiers mois de cette année. Cela est arrivé après une croissance de 7,5 % pour l'ensemble de l'année dernière à 6.359 mouvements, classant Lyon-Bron le troisième aéroport français pour l'aviation d'affaires. [...]

Nous visons 8.200 mouvements d'aéronefs en 2016

a déclaré Didier Pianelli, nouvellement nommé directeur général de Lyon Bron (le 18 Mars).[...]

L'aéroport est également en cours d'extension. Deux nouveaux hangars de 3995m² seront construits à Bron au cours des deux prochaines années.

On aura une capacité de deux Boeing BBJ3s,

 

Pour mémoire, rappel d'un article paru sur aerobuzz.fr :

Lyon-Bron est devenu, en 2012 membre de la NBAA, l'association de l'aviation d'affaires américaine [...] le gestionnaire Aéroports de Lyon estime que c'est là un moyen pour la plate-forme dédiée au trafic affaires, d'être clairement identifiée par les opérateurs nord américains comme porte d'entrée en Europe.

Depuis le passage en société aéroportuaire en mars 2007, les investissements se sont intensifiés à Lyon-Bron. En 2012, Aéroports de Lyon a pour projets futurs la création de deux nouveaux hangars (H14 et H10). Le premier est destiné aux avions d'affaires, dimensionné pour accueillir des avions de gros volumes (type BBJ3) [...]

Concrètement un BBJ3 fait 33,6m de long, 35,8m de large, pèse plus de 44 tonnes à vide et peut atteindre une masse maximale de 77,5 tonnes.

BBJ3 source: commons.wikimedia.org

Aujourd'hui aucun quota ne restreint le nombre de mouvement d'appareils aussi gros à Lyon-Bron, au cœur d'une de zone urbaine de haute densité de population (sans Villeurbanne, les communes survolées comptent déjà plus de 160.000 habitants).
C'est pourquoi nous demandons des quotas pour le secteur des gros porteurs !